McaLoire

 

 

Bienvenue !

 

 

Attente

 

 

Chargement du site en cours,
merci de patienter quelque instants...

 

Les volontaires arméniens

Article de Krikor AMIRZAYAN (texte et reportage-photo) à Valence (Drôme), le 20 février 2015.

Jean KRIKORIAN a présenté à Valence (Drôme) sa passionnante conférence sur « Les Volontaires Arméniens » :

L’Association des Anciens Combattants d’Origine Arménienne de Drôme-Ardèche (ACFOA) a présenté vendredi 20 Février à la Maison de la vie associative à Valence(Drôme) une conférence sur « Les Volontaires Arméniens » par Jean Krikorian, président d’honneur de la MCA de la Loire et fils d’un volontaire arménien (gamavor en arménien) de l’armée du général Antranik. Après le mot du président Georges Erétzian (président de l’ACFOA Drôme-Ardèche) et la présentation de l’auteur par Henri Siranyan, Jean Krikorian débuta sa présentation aidé par Eddie Haytayan (président de la MCA de la Loire) pour la projection de photographies sur un grand écran. Parmi le public, de nombreuses personnalités et représentants d’associations, ainsi que Georges Rastklan, Conseiller municipal de Valence.

Durant plus d’une heure, face à une assistance attentive, Jean Krikorian aborda une partie de l’histoire des revendications arméniennes, depuis le traité de San-Stéfano (1878) en insistant sur le rôle de l’Eglise arménienne, colonne vertébrale du la Nation à cette époque, plus particulièrement les actions de Khrimian Haïrik, Catholicos de tous les Arméniens de 1892 à 1907. Jean Krikorian évoqua également l’histoire et le rôle des « Gamavors », les volontaires Arméniens, durant la Grande guerre de 1914-1918 à travers le cheminement qui les conduisit du Caucase à Verdun, et de Verdun en Palestine, ou ils se sont distingués au nom de la Légion arménienne.

Une unité de volontaires Arméniens qui a intégré la Légion Etrangère et conquis le Mont Arara en Palestine, permettant au Général Allemby quelques semaine plus tard, le 30 octobre la signature de l’armistice de Moudros, qui concrétisera la capitulation de l’Empire Ottoman. Jean Krikorkian évoquera également lors de cette soirée, les accords Sikes-Picot, qui auraient permis en cas de victoire, la création d’un futur Etat Arménien autour de la Cilicie. Avec quelques détails sur des épisodes de la vie de ces volontaires Arméniens, Jean Krikorian captiva le public. Très applaudi, Jean Krikorian a su démontrer sa très bonne connaissance de l’histoire d’une époque où le peuple arménien luttait à armes souvent inégale, mais héroïquement, pour sa survie.